1972…2022, les Suzuki GT ont 50 ans !

Partager

Depuis le milieu des années 60, Suzuki participe, avec 3 autres constructeurs japonais, au renouveau de la moto en inondant le monde de modèles innovants et incroyablement performants par rapport à la production européenne et américaine d’alors. Ces motos sont jolies, légères, sportives et souvent propulsées par des bicylindres 2T performants dérivés des modèles de compétition qui cannibalisent alors le haut des classements des Grands Prix du Continental Circus.
Pour Suzuki, ce sont les T20, T250, T350 et T500, la série des modèles T.

Parallèlement, Suzuki va proposer à partir de 1972 la gamme des GT, GT comme « Grand Tourisme ».
Cette gamme est composée de 3 modèles à 3 cylindres 2T, les GT380, GT550 et GT750. Ces motos inaugurent un nouveau style visuel avec des moteurs imposants et au look original avec les culasses Ram-Air System sur les 380 et 550, et surtout le refroidissement liquide normalement réservé à la compétition pour la 750. L’ajout d’un troisième cylindre sur ces GT permet à ces moteurs de trouver douceur de fonctionnement, souplesse et couple plus propices à une utilisation « tourisme ».

Par ailleurs, ces motos plus imposantes et équipées de 4 pots d’échappement apparaissent plus valorisantes pour leur pilote et leur confort, leur relative sobriété et leur fiabilité invitent vraiment au voyage, en solo ou en duo, ce qui est toujours vrai aujourd’hui !


Bien sûr, celle qui a marqué le plus est la GT750, qui s’est faite remarquer dès sa sortie notamment
par ses couleurs flashy violine ou turquoise, mais surtout par son refroidissement liquide, inédit à cette époque, qui lui procure régularité de fonctionnement, réduction des bruits mécaniques, fiabilité et consommation réduite grâce à une température moteur maitrisée. Cette innovation technologique provoquera quelques sarcasmes de la part de la concurrence et le surnom devenu célèbre de « bouillotte » lui sera donné en France, « kettle » au Royaume Uni, « wasserbüffel » en Allemagne, « water buffalo » aux USA etc… Le seul raté et incompréhensible à l’époque sera la production de ces machines avec un frein avant à tambour, sachant que toute la concurrence propose déjà des freins à disques. Les importateurs tenteront de sauver la face en proposant l’échange gratuit des fourches avant par des fourches avant avec double disque, mais le mal était fait et a contrarié le début de carrière de ces fabuleuses motos.

La production de ces 3 modèles GT380, GT550 et GT750 continuera jusqu’en 1977 avec des millésimes renouvelés et améliorés chaque année. Malheureusement, l’instauration de normes anti-pollution plus sévères aux USA et les conséquences du choc pétrolier sonneront le glas de ces magnifiques machines à moteur 2T.

Le Suzuki Triples Club de France et ses 150 membres s’attachent depuis 2008 à faire vivre et revivre ces Suzuki GT au travers des salons et expositions, des manifestations de motos classiques sur circuits et de rassemblements touristiques dans diverses régions de France.

Le salon du 2 roues c’est aussi

  • Les animations
  • Les expositions
  • Les nouveautés
  • Les essais
  • Le village de l’occasion