Les Tasses du Continental Circus

Partager

‘’ LES TASSES DU CONTINENTAL CIRCUS ‘’

50 Machines exposées, de 50 cm3, 55Kg, 16.000t/mn, + 180 Km/h.

‘’ Comme Patrick PLISSON, vous êtes certainement toujours fasciné par ces petits 50 cm3 de 55 Kg qui dépassaient les 180Km/h ; comme Patrick LANG, vous avez aussi certainement admiré ces petits monocylindres 2Temps qui tournaient à 16.000 tours/mn. ‘’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était l’époque des GRAND PRIX du Championnat du Monde de 1962 à 1983.

 

Alors, les 2 Patrick ; l’un, Pilote talentueux de 50 en Grand Prix, l’autre Constructeur-Préparateur reconnu, ont décidé de faire partager au public leur Passion, le temps du SALON DE LA MOTO à Lyon du 23 au 26 Février 2023.

 

C’est à la fin du dernier Salon de Lyon 2022 que Patrick PLISSON et Jack MONCHANIN l’organisateur du salon -motard depuis toujours et passionné par ces Abeilles 2 Temps- évoquent ensemble l’idée de faire partager leur admiration pour ces Tasses de Grand Prix.

       ‘’ Patrick, il m’en faut 50 pour l’an prochain -ou au moins 49,9 ! ‘’   sur le ton de l’humour !a demandé J.Monchanin à P.Plisson.

 

Il n’y avait plus qu’à relever le défi, et à courir l’Europe pour réunir ces machines éparses.

Nous avons recontacté les anciens Pilotes du Continental Circus qui possédaient dans leur garage toujours 1 ou 2 50cc de l’époque, afin de  nous les confier pour cette Expo unique et exceptionnelle.

 

Les Italiens, les Espagnols ont joué le jeu ; quelques Suisses également, des Allemands, et surtout les Hollandais qui restent la nation du 50cm3.

A noter que depuis quelques années, grâce au développement de tous les événements Classic, nombre de ces machines remettent leurs roues sur les circuits. Les plus passionnés restent incontestablement les Hollandais qui organisent même des Championnats complets de ces machines d’époque, avec leurs Pilotes ‘’d’origine’’.

 

Alors, du 23 au 26 Février, Jack Monchanin, Patrick Lang et moi-même, vous donnons rendez-vous pour nous retrouver et partager notre passion sur une Grille de départ de 300m2  pour le GP de Lyon !!

 

Il y aura bien 49,9 machines sur la Grille de départ !!

À vous de découvrir l’énigme !

50 machines de cette époque seront donc exposées sur un Stand de 300 m2, disposées telles une Grille de Départ de GP de l’époque.

Elles arrivent d’Italie, de Hollande, d’Espagne, de Suisse, d’Allemagne et même du Japon.

 

 

Parmi les perles de l’Expo :

 

  • Le 50 SUZUKI RM64 9 vitesses de Hugh ANDERSON, 2 fois Champion du Monde 1963 et 1964.
  • Le 50 BULTACO d’Angel NIETO, Champion du Monde 1976 et 77,
  • Le 50 KREIDLER VanVeen de VanKESSEL – Champion du Monde 1974,,
  • Le 50 ABF de Patrick PLISSON, 3° au championnat du Monde 1978 et 79,
  • Le 50 MORBIDELLI Usine 1971 de A. IEVA,
  • Le 50 DKV 1962, exemplaire unique au Monde, piloté par l’allemand A.ROTH,
  • Le 50 NOUGIER 4T Double arbre,
  • Le 50 ABF coque 1980 de Yves DUPONT,
  • Le 50 DERBI 1965 Ex. RUYSSEN,
  • Le 50 2L 1982 de Paul BORDES – construction Patrick LANG,
  • Plusieurs 50 UFO MORBIDELLI,

 

Et encore d’autres DERBI, KREIDLER, VANVEEN, TOMOS, MONARK, RINGHINI, GUAZZONI, MINARELLI, MONARK, ITOM, HUMMEL, SCRAB, MILLARD, etc…

 

 

      L’HISTOIRE DES PETITES CYLINDRÉES

 

 

1 – 1950, Le début des 1ères courses de 50cc en Europe

Dès l’après guerre au début des années 1950 les courses de 50 cc se sont développées en raison du marché

– croissant des motos de 50 cc

– du coût relativement bas de ces machines

Les 1ères courses ont eu lieu en Italie et en Grande Bretagne puis en Europe.

Dès 1961 la FIM a mis en place un championnat d’Europe.

Les machines sont dérivées des machines du commerce, avec des cadres allégés, des culasses et cylindres spéciaux. Les carénages n’arrivent que fin 1961. La majorité des machines sont des 2 temps à 4 vitesses d’une puissance d’environ 9 cv pour une vitesse de 135 km/h.

 

2 – 1962, la catégorie 50cc obtient le statut de Championnat du Monde

En 1962, en raison de son succès, la catégorie 50 cc obtient le statut de championnat du Monde.

En plus des usines Européennes, Kreidler, Tucson, Tomos, les Japonais Honda et Suzuki engagent des machines dans ce championnat et ensuite l’espagnol Derbi.

« La course à l’armement » va bientôt commencer….

> Boîte de vitesses surmultipliées, 12 vitesses 3×4 pour les Kreidler, 14 pour les Suzuki….

> Moteur 2 cylindres pour les Suzuki, un moteur 3 cylindres a même été envisagé,

> Régime moteur jusqu’à 17 000 tr/mn pour les Honda 4 temps

De 1962 à 1968 les usines japonaises Suzuki et Honda dominent le championnat du Monde 50 cc.

 

3 – 1968, le retrait des firmes Japonaises engendre des restrictions technologiques

En raison du coût élevé de la catégorie 50 et du retrait des firmes japonaises, afin de conserver les petits constructeurs et le championnat du monde 50 cc, la FIM impose des restrictions technologiques:

> Moteur mono-cylindre

> Boîte à 6 vitesses maximum

C’est le départ de l’hégémonie des constructeurs Européens sur la catégorie 50cc:

Les usines Derbi, Kreidler, Bultaco et Krauser se partagent les titres dès la saison 1969, bien « gênées » par la présence de petits constructeurs indépendants comme Iprem, ABF, Jamathi, Monark, UFO,…..

La Marque Krauser -Kreidler « rebadgé »- obtient les 2 derniers titres de la catégorie en 1982 & 83.

 

4 – 1984, l’augmentation de la cylindrée de 50 à 80 cc.

Une des raisons données pour le passage de 50cc à 80cc est la protection du marché Européen.

Mais il semble que la principale raison ait été le souhait de supprimer la plus petite des catégories. Ce qui hélas sera effectif quelques années plus tard, fin 1989.

Zündapp en 1984, Krauser en 1985 (Zündapp rebadgé) et Derbi en 1986, 87, 88 & 89 se partageront les 6 titres de champion du Monde de feu la catégorie 80cc.

 

 

Le salon du 2 roues c’est aussi

  • Les animations
  • Les expositions
  • Les nouveautés
  • Le village de l’occasion