Salon du 2 roues 2024

Radior 120 ans

3E2

Description

En 1904 Joseph Chapolard, alors distributeur de machines à coudre, décide de prendre son indépendance et se lance dans la fabrication de cycles et machines à coudre sous la marque Radior. Cette entreprise familiale, installée à Bourg en Bresse (01), ne cessera de grandir au fil des années. A sa tête se succéderont Eugène Goubet, le gendre de Joseph Chapolard, puis son petit fils, Gabriel Goubet. Malheureusement, en 1956, la conjoncture nationale, peu favorable au secteur de la moto, contraint Radior à déposer le bilan. En 52 ans, la marque aura produit environ 250 000 bicyclettes et 22000 motocyclettes, toutes sorties de l'usine du Pont de Lyon. Au pic de sa production, l'entreprise emploie jusqu'à 150 ouvriers. Des chiffres pourtant loin d'égaler ceux des grands d'alors, Terrot, Motobécane ou Peugeot. Bien que « petit » Radior a tout de même laissé une forte empreinte au niveau de la région Bressane et dans l’Est de la France. Pour le Salon du 2 Roues 2024, L'ARCMA (Association Revermontoise de Conservation des Mécaniques Anciennes) présente un aperçu le plus complet possible de l'ensemble de la production de deux roues motorisés Radior, de la première motocyclette de 1926 jusqu'aux cyclomoteurs des années 50. Bien entendu, les BMA (bicyclettes à moteur auxiliaire) des années 30 qui ont fait la renommée de Radior, , ne sont pas oubliées, tout comme les prestigieuses et confidentielles 500 cm3 d'avant guerre. En ce qui concerne les années 50, les laborieuses 125 RN3T ou les sportives 175 Raid et 250 Bison à moteur maison Nervor se côtoient, à coté d'un panel de cyclomoteurs. Ce tour d'horizon ne serait être complet sans quelques bicyclettes, qui font le lien avec le nouveau vélo à assistance électrique Radior, de production française et locale (présent sur le Salon au sein de l’espace Mobility). 120 ans plus tard, l’histoire redémarre…