Salon du 2 roues 2024

CHAMIZO

G67

Description

Le parcours de Didier Chamizo, né à Cahors (Lot) en 1951, considéré comme l’un des précurseurs du street art, illustre l’importance de l’accès à la culture pendant un temps de détention. Incarcéré pendant 17 ans au total, dans les années 1970 et 1980, pour sa participation à des braquages de banque et à un trafic d’armes, celui qui était déjà un artiste exposé, après avoir suivi les cours du soir de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne, n’a pas cessé de peindre derrière les barreaux. Ces œuvres réalisées en prison ont rencontré un vrai succès, du public comme d’artistes reconnus, au nombre desquels Gérard Garouste, Alain-Dominique Perrin, Président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Durant son incarcération, Didier Chamizo se mobilise pour partager sa passion : il est rédacteur en chef d’un magazine réalisé en prison, crée un atelier de peinture, réalise une peinture murale d’environ 30 mètres et fait participer des détenus… Libéré en 1991 mais en partie interdit de territoire, il est finalement gracié par François Mitterrand. Depuis, tout en poursuivant une carrière internationale, exposant aussi aux côtés de Matta, Combas, César, Arman, Nikki de Saint-Phalle, Tinguely, Jeff Koons…, et ponctuée d’expositions dans différentes villes françaises dont sa ville natale, il mène des actions humanitaires et pédagogiques (Sida, Droits de l’homme, en Afrique et en Indonésie…). Ainsi, il intervient lors de conférences sur le milieu carcéral, notamment des débats organisés par le ministère de la Justice, ou encore directement en prison, auprès de détenus. Exergue : Il crée un atelier de peinture, fait participer des détenus à sa fresque murale… Pour en savoir plus sur sa vie et son parcours : https://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Chamizo Pour découvrir ses œuvres : didierchamizo.com « Chamizo est habité par l'univers du Rock et de la Mode ! À la manière d'un Johnny Depp ou d'un Keith Richards, il est témoin de notre monde comme un reporter narquois qui regarde l'actualité et transcrit les people avec justesse et justice. Il y met de la sévérité et de la gouaille grâce à son art du détournement et du symbole. C'est un ami loyal et fidèle. » Alain-Dominique Perrin, Président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain « Chamizo is inhabited by Rock and Design ! In the Johnny Depp or Keith Richards’style, he’s a witness of our world, as a mocking reporter watching current events, and painting people with accuracy and justice. He introduces severity and cheeky humour thanks to his art of diversion and symbol. He is a loyal and fathful friend. » Alain-Dominique Perrin, Président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain « Chamizo esta habitado por el universo del Rock y de la Moda ! A la manera de un Johnny Depp o de un Keith Richards, es un testigo de nuestro mundo como un sarcastico reporter que mira la actualidad y transcribe los people con exactitud y justicia. Usa gravidad y palabreria gracias a su arte de diversion y simbolismo. El es un amigo leal y fiel. » Alain-Dominique Perrin, Président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain